Projets

Une comédie musicale signée

Paul Lafrance et Karine Parenteau

Dans la comédie musicale UNS Chacun son histoire, écrite par Karine Parenteau et Paul Lafrance, on apprend à se connaître en découvrant l’autre… et sa cuisine! Le récit se déroule dans l’aire de restauration du centre commercial Les Promenades 450, au coeur d’un Québec en perpétuelle évolution. Khaled et Thuy travaillent au resto-comptoir de leurs familles respectives. Ils vivront une belle histoire d’amour, que nous contera à sa façon un de leurs amis, Arnaud.

Dans ce microcosme où évoluent des gens de toutes origines et de maintes ambitions, chacun a son histoire, qui s’entremêle à la grande Histoire parce qu’au fond, nous sommes UNS.

Il y aura lecture publique de l’oeuvre à l’Espace René-Provost, à Gatineau, les 9, 10 et 11 décembre 2021. Procurez-vous des billets ici.

Les tendres souhaits

Isabelle Beauregard et Paul Lafrance

Voilà déjà une décennie, Isabelle Beauregard, grande chanteuse devant l’Éternel, ne manque pas de croiser, deux fois plutôt qu’une d’ailleurs, Paul Lafrance, compositeur, arrangeur, violoneux.iste et réalisateur. Tous deux aiment la musique traditionnelle du monde entier, la chanson française et québécoise, qu’ils regrettent de ne plus entendre assez souvent. Le simple plaisir d’interpréter un répertoire inspirant fait naître leur duo et fleurir le projet d’un album. Ensemble ils traceront leur (micro)sillon. «Il n’est jamais trop tard pour bien faire», comme disait Robert Larousse. Suivez-les dans leurs entourloupettes enturlutées, de Paris à l’Acadie, de Gréco à Raôul, de la belle à La bonne chanson, grâce à l’album Les tendres souhaits.

Extraits vidéo

Les tendres souhaits, chanson du 18e siècle (sur de magnifiques photos de Louise Tanguay), La Javanaise, chanson de Serge Gainsbourg, C’est sur les bords du Saint-Laurent, chanson traditionnelle du Québec, toutes interprétées par Isabelle dans un arrangement de Paul.

Dans cet album en préparation, Paul Lafrance fait le tour du système solaire en 16 étapes, autant de compositions originales très librement inspirées de la tradition celtique. Parution prévue au printemps 2022.

Notification 🙂

Nouvel album!

AFW Petite pour site Web-cadre

Tounes de violon pour notre époque interconnectée
Musiques de Paul Lafrance

La musique de violoneux, de vieilles affaires plus de notre temps? Des trucs pour les passéistes? Paul Lafrance n’est pas de cet avis. Les deux pieds dans le monde d’aujourd’hui, pourquoi pas l’archet aussi?

En cette ère des communications instantanées, des technologies sans cesse renouvelées, l’album A Fiddler’s Web nous prouve que les rigodons, les reels et les gigues peuvent être encore d’une grande actualité! Dix-sept pièces originales pour violon, composées et interprétées par Paul Lafrance, évoquent les réalités d’aujourd’hui: le monde informatique, Internet, les réseaux sociaux, les échanges par texto ou courriel, les bévues et bavures du monde virtuel, et ainsi de suite. Quelques titres de pièces: Leaking Wikis, The Cloud’s Waltz, Social Media Shimmy, Online LOL-a-Buy

Allez vite l’écouter, et vous aussi direz certainement « J’aime » 👍 !

Nouvel album!

Pochette L'amour la mer-1050 dpi

poésies récitées

Claude Larouche livre à sa façon des poèmes de nombreux auteurs (Ronsard, Hugo, Baudelaire, Vigneault, Leclerc, Ferré…), en toute simplicité. Musiques et réalisation de Paul Lafrance.

Voir ici quelques vidéoclips de poèmes extraits de l’album (dont Le passeur par Claude Larouche et Le vaisseau d’or par Émile Nelligan).

Couverture LQLA Low-res

La quête et l’acquis est le fruit d’une longue et lente réflexion musicale du violoniste, arrangeur, compositeur et interprète Paul Lafrance. À partir de perles de la musique traditionnelle d’ici et d’ailleurs, il a adapté, retravaillé, déconstruit, décontextualisé les œuvres. Elles deviennent canon baroque, musique chinoise, thème minimaliste ou dodécaphonique, et bien d’autres choses encore.

Couverture À jeu découvert Low-resTexte À découvert

À jeu découvert porte bien son nom. Paul Lafrance et Marc-André Marchand se jettent dans la mêlée pour tout bonnement révéler leur jeu. Leurs instruments «débranchés» vibrent sans artifice, sans recherche d’effet. Les pièces parfois font taper du pied, mais plus souvent s’écoutent comme on aime savourer le temps qui s’étire, les beaux après-midis de congé. Des vacances pour les oreilles!